Tie and dye revival

Tie and dye

 

Prenons le contrepied de la nostalgie ambiante, il n’existe pas de mode qui ne se revisite pas dans la modernité ! Si le Tie and dye est un reliquat de l’esthétique hippie des années 1960 aux États-Unis, il se réinvente avec chic dans un dégradé de couleurs qui apporte fraicheur et mouvement à la déco.

 

À bien y réfléchir, il s’avère que tout est dans l’air du temps et se mélange pour casser les codes d’une déco stéréotypée. Le Tie and dye relève de la technique du « do it yourself » (ou faire soi-même) et on peut se demander si cette créativité débridée inscrite à l’époque dans une forme de rébellion « artistique » n’est pas pour inspirer le mouvement. À la base, le Tie and dye est une teinture par nœuds qui consiste littéralement à nouer (to tie) et à teindre (to dye) un textile de couleur blanche ou coloré. Tout l’effet créatif réside dans l’art du pliage ou du nouage pour obtenir des motifs ou des variations de couleurs insolites. Rien ne vous empêche de vous y remettre, vous saurez ainsi redonner vie avec votre touche personnelle à du linge blanc chiné. Idéal pour une nappe d’été ou des rideaux par exemple ! Rendez-vous  à l'atelier Tie and dye pour s'attaquer à la technique.

Tendance « hippie chic »

 

Voilà donc l’imprimé mythique de retour dans la déco ! Réinterprété avec subtilité et raffinement, il s’affiche désormais partout, du textile (tapis, rideaux, coussins, linge de maison…) aux arts de la table (vaisselle, objets…) jusqu’à inspirer des effets peinture en tous genres sur les murs ou sur les meubles. Aujourd’hui, la tendance n’est pas figée en soi, elle cohabite volontiers avec l’esprit graphique de la rayure. Elle s’enrichit de nouvelles variations avec des jeux de couleurs en dégradés ou non dont les frontières se brouillent pour passer de l’une à l’autre, façon buvard. La transition se fait tout en douceur du plus clair au plus foncé ou se travaille dans le contraste de nouvelles harmonies. Les couleurs s’enchaînent l’une l’autre ou se cassent avec du blanc pour un effet bicolore frais et dynamique. Dans sa nouvelle version, le Tie and dye flirte volontiers avec le courant Arty. Ses contours floutés et parfois délavés ne sont pas sans rappeler l’aspect du lavis ou de l’aquarelle. À jouer en touches sur des accessoires, on aime son côté artisanal qui apporte une certaine décontraction à la déco.