Structurer un espace ouvert

Cloisonner sans fermer

 

S’il s’agit de gagner en volume dans un espace pour se donner une autre liberté d’aménagement, ce n’est pas pour autant qu’il faut sacrifier à sa modularité. Comment s’y prendre en toute légèreté ?

 

La nécessité de réorganiser son espace de vie passe souvent par des besoins identifiés : envie d’un grand salon, d’une grande table de salle à manger pour des diners élargis, besoin d’un bureau, optimisation du rangement et de l’espace. Dans les grandes lignes, l’architecte d’intérieur s’attache à structurer l’espace en privilégiant des notions de perspective, de lumière et de circulation. Un tout qui donne vraiment le change pour reconfigurer un espace. Place donc à Hélène Paoli, architecte d’intérieur et designer, pour vous éclairer de ses conseils de pro !   

1. Structurer avec des cloisons traversantes

si la tendance est à la pièce à vivre avec cuisine intégrée, Hélène Paoli préconise plutôt un vitrage atelier qui ne casse pas la perspective, laisse passer la lumière, fait barrage aux mauvaises odeurs et occulte le désordre. « L’heure est certes au décloisonnement mais paradoxalement chacun aspire à des espaces de vie structurés, raison pour laquelle la tendance loft ouvert est passée de mode ! » Privilégier la vision traversante des pièces est un impératif. « Pour cela, j’utilise des baies ou cloisons fixes, des demies cloisons en maçonnerie qui, non seulement, permettent de dissimuler les câbles mais aussi de créer un rangement en partie basse ».

2.  Jouer avec les bibliothèques/claustras 

l’option bibliothèque est une solution judicieuse en ce sens où elle offre une fonction rangement en plus d’un cloisonnement naturel. Selon Hélène Paoli, « on peut la jouer avec des livres ou la laisser vivre telle que car elle filtre la lumière. Elle matérialise une entrée, un espace de travail ou une séparation fictive entre un séjour ou un coin cuisine dans un petit espace ». Pour leur flexibilité, les rangements modulables à empiler ou autres offrent une alternative très appréciable.

3. Se servir du mobilier

on vous l’a toujours dit, le canapé est une pièce maitresse dans le salon, il matérialise naturellement son espace. Hélène Paoli y adosse volontiers un meuble, bureau, console, banc à même hauteur, « ce supplément crée une vraie séparation pour délimiter l’espace et de plus, on peut y poser livres, magazines ou ordinateur ». Quoi qu’il en soit, la clé en matière de gestion de l’espace est aussi de savoir l’ordonner, l’épurer. «  Dès lors que l’espace est ouvert, cela nécessite de l’organisation, le « bien ranger » est donc un apprentissage fondamental ! » conclut notre architecte d’intérieur ! 

Petite leçon d’agencement  en 3 conseils

 

Canapé Balthasar, Habitat.

Magna, étagère basse sur roulettes, Habitat.

Agence ARCHIPELLES/Hélène Paoli.© Alexis Paoli

Agence ARCHIPELLES/Hélène Paoli.© Alexis Paoli

Agence ARCHIPELLES/Hélène Paoli.© Alexis Paoli

Des racines méditerranéennes, une enfance européenne et une solide expérience parisienne ont nourri la personnalité de l’architecte d’intérieur Hélène Paoli. En créant l’agence Archipelles, elle concrétise ses envies de concevoir des espaces simples et élégants. Son périmètre d’action s’étend du chantier de rénovation globale au design de mobilier.

© Alexis Paoli