Le carreau de ciment : un must

Si vous avez récemment mis les pieds dans un magasin de bricolage, ouvert une revue de déco, cherché une idée de carrelage sur internet ou que vous êtes tout simplement passé devant une boutique un peu branchée vintage, vous n’avez pu leur échapper : les carreaux de ciment et leurs motifs sont partout !

 

 

Et à vrai dire, s’il y a des modes qui nous agacent, celle-ci est plutôt bienvenue… à condition, comme toujours, de choisir les bons produits et d’éviter le total look ou de sombrer dans des excès qui se démoderont à peine les carreaux posés. Un contresens pour un matériau authentique aux motifs pensés pour former de véritables compositions picturales, répétées sur chaque carreau ou déployées sur la surface, parfois entourées d’une frise.

 

 

Dans une salle de bain : traditionnel et contemporain
Carreaux Couleurs & Matières

Les motifs ? Des feuilles, des fleurs, des étoiles, des rosaces : des formes géométriques ou végétales plus ou moins complexes et qui peuvent, ou non, se complexifier encore, donnant à votre sol des allures de dessin d’Escher ou de tapis persan. Bien sûr, les motifs ont évolué depuis l’invention du procédé, au milieu du XIXe siècle, et qui a rapidement connu un franc succès, mais leurs réinterprétations modernes les plus réussies conservent l’esprit à la fois naturel et très stylisé des origines.

 

Un esprit nature que l’on retrouve aussi dans la belle variété des couleurs traditionnelles — ocre, terre de sienne, turquoise… —, dont la palette s’est évidemment élargie aujourd’hui.  

 

Dans une salle de bain : traditionnel et contemporain

Si vous optez pour des copies plutôt que des originaux — ce qui se comprend, puisque ces derniers tournent autour de 100€/m2 — soyez attentif à l’effet produit sur la surface : il n’y a rien de plus « cheap » qu’une mauvaise copie ou une réinterprétation kitsch d’un élément de décor aussi authentique que celui-là. A réserver aux petites pièces, donc, cuisine ou salle de bain. Et pourquoi pas vous offrir quelques mètres carrés de vrais carreaux, dans une entrée, par exemple, ou associés à du parquet ou un carrelage plus simple ?

 

 

La version murale Lisboète ! Une tradition omniprésente
Un parquet et quelques mètres carrés de carreaux de ciment se marieront parfaitement

Et puis si vous craquez sur les carreaux de ciments vous n’avez pas les moyens ou que, tout simplement, vous n’avez pas prévu de changer votre sol (ce sont des choses qui arrivent), vous n’aurez aucun mal à retrouver leurs motifs sur de nombreux éléments de déco : de l’art de la table au textile, on vous le dit, ils sont partout !

La version murale Lisboète ! Une tradition omniprésente

Un parquet et quelques mètres carrés de carreaux de ciment se marieront parfaitement 

  • Solide et résistant ;
    Entretien aisé (eau avec savon noir) ;
  • Vaste choix de motifs et couleurs ;
  • S'adapte à différents styles d'intérieur (géométrique, rétro, bohème...)
  • Possibilité de pose en extérieur (attention cela nécéssite un traitement)

Avantages

  • Poreux et sensible aux taches, il nécessite un traitement  spécifique à base de cire, vernis ou résine : 1 fois/an 

 

  • Prix élevé car fabrication artisanale et vente à la pièce ;

 

  • Conseil : Bannir le détergent : altère les colorants.

Inconvénients