Le paysage pour inspiration

Au fil de l’eau, si l’on réfléchit bien, le paysage est la première chose qui nous est donné à regarder. Comment et pourquoi inspire-t-il la déco ?
Avant d’inspirer la déco, le paysage appartient en premier lieu au monde de l’art : la peinture, le dessin et aujourd’hui la photographie. Son premier support fut la toile du peintre, avant d’arriver sur nos murs sous forme de panoramiques puis d’impressions en 3D. Traitée de façon académique, la beauté de cette matière « vivante » n’a jamais cessé d’être copiée, calquée, sublimée. On pense à des peintres comme Turner qui ont su jouer de toutes les variations de la lumière pour le mettre en scène. Qu’ils se soient échappés à un moment ou à un autre du modèle pour combiner nature et fantaisie, nature et abstraction, cet héritage pictural nous a toujours transporté dans une forme de rêverie poétique

Petite incursion dans le design

Au très fort de la tendance, si l’on revient sur l’histoire du design des années 30 jusqu’à son apogée dans la modernité, la relation de l’homme à la nature s’impose comme guide. Le design scandinave en est la plus belle illustration puisant dans la nature des formes organiques aussi simples que belles. C’est l’histoire de l’emblématique vase Savoy d’Alvar Aalto dont les volutes de verre s’inspirent directement de la courbe d’un lac. Dans l’actualité d’aujourd’hui, le designer et architecte d’intérieur Noé Duchaufour-Lawrance est de ceux qui puisent leur vocabulaire esthétique dans l’évidence de ces formes naturelles pour un mobilier aux lignes souples, fluides et structurées à la fois.

Aalto, vase 120mm gris orage

Des harmonies sans fausse note

Le paysage parle, nous nourrit et nous donne de la perspective. On puise dans sa gamme de couleurs de quoi nourrir des harmonies naturelles dont les nuances se déclinent à l’infini. Tout en subtilité ou en force comme en témoigne la peinture d’Hopper. Clins d’œil ou ponctuations que l’on associe volontiers à la palette des matériaux naturels. Ne fait-on pas couramment référence à des gris couleur d’ardoise, des bruns couleur de bois, des noirs couleurs d’acier. Et dans le registre du paysage qui s’offre à notre regard, à des beiges couleur de lin, des jaunes couleur de colza, des ocres couleur de terres... Sans compter les multiples variations de bleus ou de verts qui s’inscrivent naturellement dans sa palette. Là encore, le studio de design Habitat s’inscrit dans la tendance avec le canapé Panorama. Un vert profond pour soutenir ici une palette orageuse… Panorama inspire quiétude et profondeur et invite à la détente.  

Une palette orageuse et naturelle. Panorama, un canapé modulaire d'un vert intense.

La nature exprime des valeurs essentielles, de simplicité et de liberté. On y puise une énergie et une créativité. Et dans la contemplation du paysage, on y trouve du réconfort, du bien-être et du plaisir.

Un équilibre vital

Le thème du paysage, de la nature est récurrent. Il a fait l’objet de moult scénographies. Elisabeth Leriche, « agitateuse » de tendances sur le salon Maison&Objet en a fait son thème de prédilection en janvier dernier dans son parcours tendances dénommé « Landscape ». Reliant art et nature, elle a su démontrer combien la nature déborde d’imagination et impacte pour nourrir ou décaler la création. Dans son installation, elle nous a transporté dans des carrières de marbre pour mettre en scène les « Miracle Chips » du designer Michael Anastassiades, nous a fait voyagé dans les couleurs de la lagune de Venise avec les suspensions Flow de la designer Nao Tamura pour Wonderglass. Cette poésie nous a laissé bouche bée ! Car, une chose est certaine, plus le monde est agité, plus le paysage nous apaise. En septembre dernier, elle nous a de nouveau entrainé dans ses « Jardins Secrets » pour les Ateliers d’Art de France. Une mise en scène où elle revisite le thème de la cabane et du refuge qu’elle nous met en lumière, « il y a un retour sur le thème de la cabane comme pour exprimer un besoin de prendre du recul, de faire le vide, de s’évader. La nature exprime des valeurs essentielles, de simplicité et de liberté. On y puise une énergie et une créativité. Et dans la contemplation du paysage, on y trouve du réconfort, du bien-être et du plaisir.

 

Les matières naturelles, les gammes de couleur, les impressions de tous types…  sont là pour nous en restituer sa  poésie. Voilà certainement de quoi réenchanter votre quotidien !

 

Light of the Forest, Nobuhiro Nakanishi, Galerie Kashya Hildebrand. © Nobuhiro Nakanishi

 

Présentation de Landscape, installation d'Elizabeth Leriche au salon Maison et Objet

© Maison et objet