Je change (enfin) de canapé !

 

Trouvez votre canapé idéal

On s’y repose, on y mange et on y boit, on y discute, on y lit, dort, joue, travaille, s’informe… on y vit ! Dans des salons qui sont plus que jamais des « pièces à vivre », le canapé est la pièce maîtresse qui voit défiler un quotidien propre à chacun. Un mode de vie.

Il définit la pièce ou même l’appartement, plus encore s’il s’agit d’un studio, structure les espaces, organise la circulation. Raison de plus pour le choisir avec de solides arguments, esthétiques et fonctionnels.

Canapé en bi-matière tissu & cuir Baci 

Tissu ou cuir ?

Bien sûr, il y a d’abord la question du prix. Mieux vaut un canapé en tissu de bonne qualité, durable et facile d’entretien qu’un cuir trop bon marché qui s’avérera vite décevant. Mais avec son charme rétro incontestable et sa sensualité incomparable, le cuir de qualité apporte une note luxueuse à votre salon qui pourrait bien vous faire craquer.

Le cuir

Pour une meilleure résistance, optez pour de la vachette ou même du buffle ; si vous souhaitez plus de finesse, préférez le veau. Dans tous les cas, n’hésitez pas à poser des questions sur la provenance et le traitement apporté au cuir, et bien sûr à en éprouver vous-même la souplesse et la régularité.

Le cuir est une matière vivante qui demande un entretien spécifique, mais avec un peu d’attention, il sera un compagnon au long cours.

 

 

Le cuir est une matière vivante qui demande un entretien spécifique, mais avec un peu d’attention, il sera un compagnon au long cours.

 

Les 3 règles d'or

pour un canapé en cuir durable

Règle n°1 

prenez soin de ne pas installer votre canapé à moins de 30 cm d’un radiateur et évitez de l’exposer à la lumière directe du soleil (cela vaut d’ailleurs pour tous les matériaux sujets à décoloration). Pensez-y au moment d’agencer votre salon.

 

Règle n°2

dépoussiérez-le régulièrement et nettoyez les taches éventuelles le plus vite possible à l’aide d’un chiffon humide.

 

Règle n°3

gare au crocs et aux griffes ! Le cuir est un matériau attirant pour tout le monde, y compris nos amis à quatre pattes, qui marque facilement, surtout s’il est souple et fin.

Et vous pouvez également entretenir votre canapé en cuir avec des produits spécifiques, il n’en sera que plus beau et plus durable au fil des années.

Canapés en cuir Posada

Canapés en cuir Posada

Canapé Sesma

Le tissu

Bien sûr, même si l’entretien d’un bon cuir n’est pas si contraignant, celui du tissu est un jeu d’enfant. Justement, si vous avez des bambins en bas âge qui manient encore mal la cuillère — ou si vous avez l’habitude de dîner sur votre canapé — on ne saurait trop vous conseiller d’opter pour une version déhoussable, dont vous confierez le revêtement à un professionnel en cas de drame.

Si votre priorité est esthétique et que vous choisissez un modèle plus complexe, à dossier capitonné, par exemple, il sera le plus souvent à revêtement fixe. Et vous aurez sans doute un choix plus large de tissus. Velours pour un esprit boudoir ? Feutre de laine, chaleureux et design ? Tissu tressé, simple et moderne ? Certains sont plus délicats que d’autres, d’entretien plus ou moins aisé, plus doux au toucher ou tout simplement plus à votre goût…

Plus qu’un simple siège, que l’on déplacera facilement, un canapé structure l’espace. Alors (même si rien n’est définitif, pas de panique), avant de le choisir, on joue les architectes d’intérieur et on réfléchit à la place qu’on donnera à cette pièce maîtresse qui régira la circulation du salon (sans oublier la règle n°1 : gare au soleil direct).

 

Votre salon comprend plusieurs zones de vie ? Vous souhaitez ménager plusieurs espaces dans un studio ? Un canapé peut faire office de cloison physique et symbolique, tout en laissant passer la lumière : effet loft garanti. Attention, avant d’arrêter votre choix sur un canapé qui trônera au centre de votre pièce, prenez soin de l’observer sous toutes ses coutures, y compris de dos ! Et prenez bien vos mesures : pour conserver une bonne circulation et laisser respirer votre espace, il est conseillé de laisser un passage d’au moins 90cm de large.

Côté salon, vous pourrez d’ailleurs lui adjoindre un second canapé contre un mur, d’une couleur ou d’un style différent (vintage + moderne) pour plus de dynamisme ou sous forme de composition pour une harmonie plus évidente et une optimisation de l’espace.

Optez pour un canapé d'angle

 

Un « canapé d’angle », cela recouvre plusieurs réalités :

 

La composition « maison »

évoquée ci-dessus : deux canapés différents disposés en angle avec, au milieu, par exemple, une petite table d’appoint où poser une lampe ou un bouquet de fleur. Elle donne un charme très personnel, un peu bohême, à votre salon et permet de mettre en valeur un canapé vintage — ou même vieillot. Les pros du DIY apprécieront.

 

Le canapé avec méridienne

C’est la version la plus simple et plus petite (bien qu’il en existe aussi des grandes) du canapé d’angle, déjà composée (on choisit juste l’emplacement de l’angle, à gauche ou à droite), conviviale, idéale pour les salons de taille moyenne. Et on peut même en trouver des versions convertibles.

 

Le canapé modulaire

Le must absolu, généralement assez onéreux et plutôt réservé aux grands espaces, auxquels il s’adapte jusqu’au moindre coussin. Un angle, deux, avec ou sans accoudoir : tout est possible, dans toutes les dimensions, pour autant de convives que vous le souhaitez. Encore une fois, tout est question d’usage et d’espace.

Canapé modulaire Reiko
Convertible ? Quel convertible ?
 

Quand on parle d’usage… Quel est celui auquel vous destinez votre canapé convertible ?

Recherchez-vous un lit d’appoint que vous utiliserez de manière très occasionnelle, pour des amis de passage ? Avez-vous régulièrement des invités qui passent la nuit chez vous ? Est-ce votre couchage principal ? Où envisagez-vous de l’installer ? Dans le salon, devant la table basse ? Dans une chambre d’ami ?

En plus de l’esthétique, trois grands critères président au choix d’un canapé convertible, en fonction de l’usage que vous souhaitez en faire :

 

le confort d’assise

le confort de couchage

la facilité d’ouverture

 

Les canapés convertibles ayant considérablement progressé, il est désormais possible de trouver des modèles confortables en version canapé ET lit ET qui ne demandent pas un diplôme d’ingénieur pour les déplier.

 

il est désormais possible de trouver des modèles confortables en version canapé ET lit ET qui ne demandent pas un diplôme d’ingénieur pour les déplier.

 

Il n’en reste pas moins que le confort d’assise sera encore souvent au détriment de celui du couchage (et réciproquement), et que certains modèles seront nettement plus simples à déplier que d’autres.

Si vous cherchez un couchage d’appoint dans le salon, c’est facile : vous privilégierez avant tout l’esthétique et le confort de l’assise et pourrez opter pour un matelas à usage occasionnel, d’une épaisseur de 6cm.

Pour un couchage régulier, en revanche, assurez-vous que le matelas fasse 10cm d’épaisseur au moins, et pour y dormir au quotidien, pas moins de14cm. Vous comprendrez bien vite que ce n’est pas négociable. Pas plus que la simplicité du mécanisme d’ouverture et de fermeture du canapé, surtout dans un studio ou dans un salon. Heureusement, il existe des modèles qui s’ouvrent et se ferment en un tournemain (sans parler des clic-clac), mais pour choisir celui qui vous convient, le mieux reste d’en éprouver vous-même la simplicité.

Canapé-lit Carl en tissu
Canapé-lit Carl en tissu

Canapé modulaire Reiko

En cuir ou en tissu, modulaire ou non, fixe ou convertible, pour prendre votre décision, l’essentiel est de définir vos priorités en fonction de votre mode de vie et de l’usage que vous souhaitez faire de la pièce maîtresse de votre salon. Et si vous hésitez encore, rien ne vaut un petit tour en magasin pour glaner des conseils avisés, confortablement installé dans votre canapé préféré.

Canapé convertible Carl