1964-1984

 

Les Parapluies de Cherbourg viennent de remporter la palme d’or à Cannes tandis que de l’autre côté du Channel, les Beatles continuent d’envahir les ondes. Mais, c’est au son de You really got me des Kinks qu’Habitat ouvre ses portes le 11 mai sur Fulham Road sous la houlette du designer Terence Conran. Précurseur d’un nouvel art de vivre, il prône un design simple et fonctionnel porté sur la convivialité, le métissage des genres, l’authenticité l’accessibilité… et introduit le concept du premier libre-service en décoration. Ici, le shopping est tout aussi fun qu’intemporel pour résister à l’usage et aux modes. L’esprit est à la cohabitation, entre épure scandinave et exotisme de l’ailleurs, entre matières naturelles et couleurs primaires. De 1966 à 1974, on voit débarquer dans les rayons le wok, les dhurries, les futons japonais, la boule en papier, le Sagbag, les stores, les tables sur tréteaux, la brique à poulet, le fauteuil régisseur, les chaises pliantes, la couette… En 1969, le premier catalogue de vente par correspondance est lancé. Alors que l’Angleterre compte déjà 17 points de vente, le concept Habitat s’exporte. La première boutique ouvre à Paris, au pied la Tour Montparnasse en 1973. C’est parti pour la France mais aussi pour l’Europe. En 1979, on compte plus de 105 points de vente dans le monde. Au même moment, Habitat France se met à l’heure du design. En partenariat avec le VIA, l’enseigne lance un concours dont les primés s’inscrivent déjà au rang des plus grands designers : Bertrand Savatte et Guillaume Parent pour le fauteuil Pesa, Philippe Starck pour l’étagère Ray Noble et Pascal Mourgue, pour le canapé Fiesta.

 

 

1985-1997

 

On sort exsangue du contre-choc pétrolier et on s’en libère avec une déferlante de couleurs et de motifs. Place à l’excentricité, aux strass et aux paillettes ce qui n’est pas du goût de Sir Terence Conran qui, par réaction, revient au style des années 1950 avec pour fer de lance la monochromie et les belles matières. Au nom de l’élégance, place au noir, au chrome et au cuir dans l’esprit Le Corbusier ! Habitat ne pense pas mode, il pense Maison. On ouvre grand les portes au jardin qui, traité comme une pièce à vivre, vient prolonger l’univers Habitat. En mai 1987, la Palme d’or est attribué au film de Pialat, Sous le soleil de Satan. Le Festival fête ses 40 ans et Habitat les célèbre avec une collection exclusive. Mais pendant qu’Habitat fait les yeux doux au 7ème art, à moins que ce ne soit l’inverse, l’économie s’essouffle. Sir Terence Conran tire sa révérence en 1991 cédant en 1993 le savoir-faire Habitat à la famille d’Ingvar Kamprad, fondateur d’Ikea. Habitat fête ses 20 ans l’année suivante. Les valeurs du cocooning battent leur plein et l’éclectisme est de retour sous des cieux plus mercantiles.

 

 

1998-2010

 

Choc de culture, la première version de l’iMac arrive en même temps que Tom Dixon à la direction artistique d’Habitat qu’il place sous le sceau d’une nouvelle identité graphique « Love Your Home ». Sublimant l’art et la matière loin de la tendance, il revisite l’esprit Habitat avec un certain goût de l’audace et du sensationnel. Mais, il replace surtout la fabrication au sein du Groupe, renouant ainsi avec les fondamentaux d’origine. Avec la collection « Légendes du XXème siècle », il réédite à prix accessibles des pièces intemporelles rendant hommage aux grands designers vivants ou disparus (Anna Castelli Ferrieri, Verner Panton, Robin et Lucienne Day, Pierre Paulin…). On lui doit pour les 40 ans d’Habitat, la collection VIP qui est rentrée depuis dans les annales des objets culte de la marque. Il cède sa place à Théo Williams en 2008 qui hisse au rang des pièces iconiques, la lampe Spindle et la table Kilo, toujours diffusées aujourd’hui. Si la période design est de haute volée avec des créations avant-gardistes, il est temps de redonner à la marque sa philosophie d’origine.

 

 

Depuis 2010

 

C’est l’année de tous les printemps pour de grandes révolutions. Celle d’Habitat prend les couleurs de la France sous la houlette du groupe d’Hervé Giaoui, professionnel reconnu dans le secteur de la distribution de mobilier. Sa devise : remettre le design dans la vie de tous les jours en cultivant le beau abordable et intemporel ! Fort de ses valeurs qui se redéployent, Habitat ouvre en 2013 un espace Vintage Habitat 1964 au coeur des Puces de Saint-Ouen. Avec Pierre Favresse à la direction de la création, la synergie entre processus créatif et réalisation se confond au sein d’un seul et même studio. Aux interfaces entre technologie et savoir-faire, le design fait la part belle à la simplicité des lignes et à la qualité de la matière. Ici aussi, on pense fabrication dans une logique de relocalisation tout comme on pense création avec l’apport de collaborations et de partenariats inédits. Habitat fête ses 50 ans sous de nouveaux auspices, explorant de nouveaux territoires sur et hors de ses frontières.

 

Design Graphique : Mélina Vernant

Bienvenue sur La vie est design, le webzine dédié à l'actualité déco et design édité par Habitat. Notre objectif : vous conseiller, dénicher pour vous les nouvelles tendances et aller à la rencontre des designers. Entre idées déco, inspirations, idées shopping, La vie est design, est le reflet de l'art de vivre selon Habitat : toujours fidèle à sa vision du design et à la devise de son fondateur Sir Terence Conran : « L'utile peut être beau et le beau accessible ».

by